Actrice remarquée et adulée pour sa beauté et pour avoir joué les premières scènes de nus et d’orgasme de l’histoire du cinéma, elle invente une technologie sans fil qui révolutionnera le monde actuel des télécommunications.

Hedwig Eva Maria Kiesler naît le 9 novembre 1914 à Vienne en Autriche-Hongrie, dans une famille aisée juive. Son père, un directeur de banque né dans l’Ukraine actuelle, la sensibilise à l’ingénierie. Sa mère, une pianiste hongroise, se convertit au catholicisme et élève sa fille dans cette religion.

A 16 ans, Hedwig suit des études d’ingénieur, qu’elle abandonne trois ans plus tard pour ses passions de toujours, le théâtre et le cinéma.

Des débuts remarqués

A 17 ans, elle décroche un premier rôle, puis enchaîne les tournages. Elle se fait connaître dans « Extase » (1932), interprétant une femme délaissée par son mari.

Les scènes de nus et de simulation d’orgasme choquent.

« Extase » film tchécoslovaque de Gustav Machatý sorti en 1933.

Condamnée par le Pape Pie XI, l’œuvre sera présentée à la Mostra de Venise en 1934.

Hedwig est alors approchée par les producteurs américains et par Max Rehinhardt, le metteur en scène de théâtre autrichien, dont elle rejoint la compagnie à Berlin.

A 18 ans, elle se marie avec Friedrich Mandl, un de ses admirateurs et marchand d’armes millionnaire autrichien de 33 ans, qui fournit les armées de Mussolini et d’Hitler.

Prisonnière virtuelle

Celui-ci la force à abandonner la scène et à rester dans son château autrichien de Schwarzenau, sous son contrôle.

Il tente également d’interdire « Extase » et d’en faire détruire toutes les copies. Recluse, elle en profite pour poursuivre ses études d’ingénieur.

Obligée d’accompagner son mari à des rendez-vous d’affaires et d’assister à des conférences sur les armements, elle rencontre des scientifiques, découvre les sciences appliquées et accumule des connaissances sur les technologies militaires les plus actuelles.

Fuite vers Hollywood

A 22 ans, elle fuit son mari et la Tchécoslovaquie pour Hollywood, où elle décroche un contrat de sept ans avec la MGM.

Elle change alors son nom en Hedy Lamarr et tourne dans son premier film américain en 1938, aux côtés de Charles Boyer.

Les années suivantes, elle donne la réplique à Spencer Tracy, Clark Gable et James Stewart, mais reste confinée dans des rôles de séductrice glamour d’origine exotique.

A 26 ans, Hedy invente, avec le compositeur et pianiste George Antheil, un « système de communication secret », destiné au codage des transmissions et au radio-guidage des torpilles américaines durant la Seconde Guerre Mondiale.

Invention du wifi

La technologie à l’origine du Wifi, du GPS, de la téléphonie mobile et du Bluetooth sera brevetée en 1941. Laissée libre de droit à l’Armée américaine, elle sera utilisée pour la première fois en 1962 lors de la crise des missiles de Cuba.

Les deux inventeurs qui ne seront jamais remerciés, seront toutefois admis qu’après leur mort au « National Inventor Hall of Fame », une organisation américaine qui recense les plus grands inventeurs et inventrices du pays.

En dessous de 35 ans, un homme a trop à apprendre, et je n’ai pas le temps de lui faire la leçon.

En 1946, Hedy fonde sa propre société de production et finance trois films, qui dépasseront leur budget initial, mais feront peu de profit. Après ces deux échecs, elle abandonne la production indépendante.

Elle tourne encore dans sept films, dont « Samson et Dalila » (1949), puis abandonne définitivement le cinéma en 1958.

Les années suivantes, elle mène une existence mondaine, puis se retire de la vie publique dès les années 1970, refusant les projets de films et de publicités, qu’elle juge tous sans intérêt.

Recluse en Floride, Hedy ne communique avec sa famille, ses proches et le monde extérieur que par téléphone. Elle meurt à 85 ans, d’un arrêt cardiaque.

ANECDOTES

Hedy a travaillé à d’autres projets d’invention, notamment d’un feu de circulation amélioré et d’une tablette à dissoudre dans l’eau en vue de créer une boisson gazeuse.

Elle a suggéré au constructeur aéronautique Howard Hugues de revoir la conception plutôt carrée de ses avions, pour une forme plus épurée, semblable à la morphologie des oiseaux et des poissons les plus rapides.

BIOGRAPHIE

9 novembre 1914 : naissance d’Hedwig Eva Maria Kiesler à Vienne.

1932 : elle tourne dans « Extase » de Gustav Machatý.

1937 : elle fuit son mari et part pour Hollywood.

1941 : elle invente la technologie à l’origine du Wifi, puis dépose son brevet en 1942.

1945 – 1948 : elle se lance dans la production cinématographique indépendante.

1958 : elle joue dans son dernier film, puis se retire progressivement de la vie publique.

1966 : elle publie son autobiographie, « Ecstasy and Me ».

1997 : elle reçoit le prix de l’Electronic Frontier Foundation.

19 janvier 2000 : elle décède des suites d’une maladie cardiaque.

2014 : elle est inscrite au registre du « National Inventor Hall of Fame », une organisation américaine qui recense les plus grands inventeurs et inventrices.